Chronique d'une femme enceinte : 5 mois

26 Novembre 2020 #Grossesse # Endométriose # Maternité

Ce mois-ci j’avais envie de vous parler de la prise de volume...pour dire plus joliment que prise de poids = baleineau et future baleine.

Et bien, je trouve cela dur dur d’apprivoiser son nouveau corps, j’ai pris du poids d’un coup en un mois. Certes, je n’étais pas en forme donc je mangeais pour couper les nausées. J’avais eu quelques fringales et envies (des fruits et des tomates, svp ! Ah, et des poulets rôtis : Roméo je crois en a eu un peu marre) mais bon je pense surtout que mon corps est enclenché en mode “stockage” , telle une marmotte, je fais mes réserves car je n’ai vraiment pas englouti tant que ça. Et puis, hein, j’ai tout pris dans les seins et puis c’est tout ahah. Nan mais plus sérieusement, on me répète que chaque grossesse est différente mais moi je ne vois pas comment on peut prendre 9 kilos ou moins sur toute une grossesse ! Je pense aussi que les femmes oublient ce qu'elles ont pu prendre ou je ne sais pas… Je ne me souviens pas non plus avoir questionné les copines sur leurs prises de poids. Cela me rappelle un peu comme quand tu es ado et que tu as un bouton sur le front et que tous tes camarades vont te le faire remarquer alors qu'on ne se permettrait pas de dire à quelqu'un de gros qu'il a pris du poids. Oui, je râle mais c'est tellement vexant d'autant que je rentre dans mes habits quoi je n'ai pas l'impression d'avoir tant pris. Bref, mon corps a stocké 7 kilos d'après la pesée mensuelle à la maternité tout habillée et avec chaussures sans compter que ce n'est pas de bon matin (oui bon je précise sachant que j’ai arrondis mon poids de départ pour me faire moins mal). Heureusement que Roméo a des paroles rassurantes, même si moi dans ma tête, je me dis que dès que je suis opérationnelle pour le sport c’est inscription à Neoness (ou autre)!!

Au-delà de gonfler physiquement, je souffre le martyre entre les adhérences de l’endométriose, de l’adénomyose. Ce qui me laisse perplexe sur le fait que soi-disant les symptômes disparaissent avec la grossesse alors que la vessie est méga douloureuse piou. Après, je pense aussi qu’il y a les douleurs ligamentaires qui s’y collent… du coup savoir différencier les douleurs ça n'est pas aisé !

Bon, il s’avère d'ailleurs qu’au final ce ne sont pas douleurs ligamentaires mais comme c’est ce que m’avait dit le gynécologue en mois 4… car je vous passe les détails mais j'avais le ventre dur et je me suis rendue à la maternité et la dame qui m'a reçue m'a accompagnée aux urgences gynécologiques. En fait, j’ai un utérus contractile et les fameuses douleurs "ligamentaires" : ce sont des contractions ! Le point positif hors ce check up incroyable (prélèvement sanguin, urine, frottis, échographie) et bien j'ai tous mes RDV mensuels de programmés à la maternité pour le suivi de ma grossesse ! Hipipip hourra !

Honnêtement pour le moment, le pire pour moi c’est la douleur des adhérences de ma cicatrice au niveau du haut (comprendre vers la zone de l’estomac donc pas du tout pratique). Mon ventre s’est bien arrondi et j’ai mal si vous saviez je dois réfléchir avant chaque torsion de mon corps que ce soit pour me retourner la nuit dans mon lit ou faire une simple extension pour prendre du pain sur la table… Une pointe atroce, j’ai l’impression qu’on m’éventre. Je reste positive d’autant que j’ai quand même cette sensation que le plus dur est passée (environ deux semaines de super souffrance et maintenant ça se calme à moins que je me sois tout simplement habituée à la douleur).

Vous l’aurez compris c’est un peu le mois de la souffrance au final parce que c’est aussi là que j’ai ressenti (ouf heureusement que ça passe aussi) des espèces de pointes/coups de poignard au niveau de l’utérus. Pour moi, ça durait juste quelques secondes et pouf plus mal du tout mais apparemment pas de stress à avoir sur ce type de douleur. Du moins, j’en ai parlé à mon RDV mensuel avec l’obstétricien de la maternité et il n’a pas été alarmiste : c'est l'utérus qui se met en place. Bien entendu, si vous avez mal n’importe où d’ailleurs il n’y a que le médecin qui puisse vous dire ce qu’il en est, hein, même si ça ressemble à ce que je vous raconte (je ne suis pas docteur moi!). Que vous dire de plus pour ce RDV mensuel, et bien que le médecin, m’a dit que j’étais menue !! Oui, tout de suite, ces paroles ont un écho rassurant pour moi comme je vous le disais ça n’est pas évident de prendre du poids. Je trouve qu’il y a une certaine pression sur le nombre de kilos à prendre ou pas. Il a mesuré mon bidon qui apparemment est déjà bien gros - je stocke au bon endroit. Et puis, pas besoin de faire le test du diabète gestationnel, c’est toujours cool d’avoir des prises de sang en moins !

Sinon, c’est aussi le mois où j’ai fait ma 2ème échographie en présence de Roméo. La sage femme nous a confirmé qu’il s’agissait bien d’une fille. OoooOOh mon asticotte, on pense déjà à quelques prénoms mais on gardera de toute façon le secret du choix jusqu’à la naissance (par superstition et puis pour la surprise). A dire vrai, on en a même un précis en tête. Je trouve qu’on s’est mis d’accord super vite ! En tout cas, pour l’échographie du trimestre 2, tout s’est très bien passé : notre asticotte a tout ce qu’il faut et bougeait beaucoup. Cela a été difficile de ne pas avoir des clichés flous et cela a été compliqué de faire toute les vérifications (compter tous les organes etc.). On a eu la surprise de voir qu’on est passé d’un coup à une image en 3D de notre bébé. Waou et bien ça fait drôle, c’est que même en “effet pâte à modeler” on voit bien son visage. Et de mon côté, bon, comme j’ai pu vous le notifier, je suis “tendue de l’utérus” ce qui explique notamment le fait que j’ai mal même quand on m’appuie l’appareil sur le ventre : ça n’est pas une partie de plaisir. Du coup, elle nous a dit d’y aller mollo pour les deux semaines de randonnées prévues cette été (Suisse et Chamonix). Ca n’est pas très cool mais toute façon même mon corps lâche quand “je force”, je ne suis plus maître de lui d'ailleurs ahah. Je vous l’avoue totalement c’est très frustrant de se sentir “faible” comme ça. J’adore marcher, bouger, faire plein de choses et là et bien je suis limitée.

Une chose est sûre aussi c’est que ma petite asticotte bouge beaucoup. Je peux vous dire que ça fait un drôle d’effet comme-ci c’était une petite anguille à l’intérieur. Roméo, lui, dirait que ce sont des coups...forcément on a une perception différente mais c’est quand même dingue de sentir quelque chose (oui mon bébé) bouger en soi. Je crois que je me projette d’autant plus…

Un mois de plus de passé… la suite au prochain épisode !

Et pour celles et ceux qui auraient raté un mois :), vous pouvez lire mon témoignage du mois 4.

N.B : Mois 5 - 18 SG à 22 SG / 20 SA à 24 SA selon le site journaldesfemmes.fr.

P.S : les articles sont publiés en décalage, superstition oblige...et puis temps d’écriture etc. aussi bien sûr !

Partager