Chronique d'une femme enceinte : 4 mois

15 Novembre 2020 #Grossesse # Endométriose # Maternité

C’est que c’est vrai que plus on avance dans la grossesse mieux je me porte, néanmoins, la fatigue persiste. C’est d’ailleurs incroyable, moi qui adore marcher, je peux vous dire qu’après quelques kilomètres de balade à Paris (oui oui, le déconfinement fait que j’ai envie de prendre l’air en dehors de mon pâté de maison habituel - je ne vous en avais pas parlé mais je sortais tous les jours 1h avec mon attestation auparavant afin de bouger mon corps et parce qu’il paraît que ça fait du bien quand on a des nausées...elle est longue ma parenthèse, nan ?), je suis extrêmement fatiguée, je peux facilement tomber de sommeil sur le canapé en mode sieste ou alors c’est coucher à 21h !

Lors de mes balades, je craque souvent pour mon péché mignon : le bubble tea mais alors attention, je reste classique : base thé jasmin, parfum framboise ou pêche et perles de tapioca et sans sucre ajouté.

Sinon, ce mois-ci, je me suis aussi inscrite à la maternité (via formulaire sur Internet) je ne savais pas qu’en Ile-de-France, il fallait s’y prendre tôt. J’ai visé au plus proche de chez moi. Pour le suivi de grossesse, par contre, ça semble plus compliqué. La sage femme que j’ai été voir pour la première échographie (trimestre 1) déménage son cabinet loin trop loin pour que je pense y aller pour les autres échographies et ma gynécologue, depuis qu’on a déménagé, est à l’opposé de chez nous donc…

Toujours est-il que j’ai reçu un mail me confirmant que j’étais bien inscrite à la maternité. Pour information, c’est une maternité de niveau 3. Oui, oui, je découvre aussi cette histoire de niveau...il en existe 3 . Pour vous résumer cela en une phrase : le niveau 1 c’est pour les grossesses “normales” et le niveau 3 c’est pour les grossesses “à risque”, les services médicaux/hospitaliers sont donc plus développés  (cf. néonatalogie) selon le niveau de la maternité.

Dans l’attente d’avoir des nouvelles pour un premier RDV à la maternité (la prise en charge est ralentie au vu du Covid-19), j’ai pris RDV, sur les conseils d’une amie avec un gynécologue médical et obstétricien pas très loin de chez moi afin de réaliser la visite mensuelle (il y en a une par mois à faire quand on est enceinte).

J’en suis qu’à 16 semaines, à l’heure où j’écris, mais je sens déjà un espèce de “bloup” dans mon ventre toujours côté gauche...avant je pensais que c’était les intestins (oui oui pas glamour mais bon en même temps pas facile à savoir d’autant que ça faisait tôt pour sentir le bébé). En tout cas, après avoir su à une échographie de contrôle (au mois 5) que mon asticot était surtout placé à gauche cela a pris tout son sens :)

Ahhhhh d’ailleurs, le docteur conseillé de mon amie, m’a dit grâce à une échographie “rapide” que notre asticot ne serait pas un asticot mais une asticotte hihi. Il n’a pas voulu confirmer mais bon hein on ne balance pas des éléments comme ça en l’air !!! Alors sur le retour, j’ai acheté des Fraises Tagada roses à Roméo :) J’aurais voulu que le médecin écrive le sexe sur un papier et qu’on le découvre ensemble mais disons qu'il n’était pas très hum bavard ahah. Pour vous dire, je lui ai demandé comment remédier aux tiraillements sur ma cicatrice en lui disant que je mettais d'ores et déjà de la crème et à cela il m'a répondu "ah oui les femmes aiment bien mettre de la crème", pour les douleurs dans le bas ventre que je ressens, il m'a dit "c'est normal ce sont des douleurs ligamentaires". Je ne pensais pas qu'on pouvait en sentir si tôt mais je ne me suis pas étendue. Et lorsqu'il a fait l'écho et bien je lui ai demandé s'il voyait le sexe : il m'a dit "justement c'est ce que je regarde" mouahah. Je pense que mon ventre sans moi aurait suffi pour la consultation :) Moralité, à la fin, il m'a dit qu'on pouvait sauter un mois et se voir le mois suivant car je ne paraissais pas inquiète et que je n'avais pas l'air d'avoir besoin d'être rassurée. Honnêtement, j'ai juste plus parlé parce que je voyais qu'il n'était pas réceptif et plus dans le "médical pur" à regarder que tout était "normal". Je lui ai quand même dit que je préférais programmer un RDV par mois (dans l'attente d'un retour de la maternité).

Bref, pour en revenir à nos moutons, le principal étant que j’ai vu à l'annonce du sexe de l'asticotte à Roméo qu'il était tout content, affichant un grand sourire aux lèvres : c’est l’essentiel !

En tout cas, j’avais regardé un peu sur le net par-ci par-là le “comment savoir si c’est une fille ou un garçon” ; ce qui est fou c’est que j’étais tombée sur un article qui indiquait que souvent la future maman faisait un rêve prémonitoire. Et bien, franchement, j’ai rêvé deux fois que c’était un bébé fille !!! Je dois avouer que le sexe de l’enfant m’importait peu tant qu’il était en bonne santé !

De mon côté, ça va doucement, je suis passée d’un 85B (mini) à un 95C/90D (difficile de connaître sa poitrine) mais en tout cas les soutiens gorges fins sans coques je les remplis ! C’est tout de même impressionnant, il faut s’y habituer tout comme au fait qu’on prend du volume…

Autre petit symptôme qui se développe les fourmis dans les mains et les pieds, j'en avais déjà avant la grossesse mais exclusivement à la main droite (j'ai l'ordonnance pour l'examen du canal carpien à faire!). On peut dire que désormais ça se généralise à toutes mes extrémités : youpi.

Pour ce qui est de la cicatrice, physiquement, ça va encore même si je commence, comme je l'ai dit plus tôt, à avoir pas mal de tiraillements :

Je vous raconte la suite le mois prochain !

Et pour celles et ceux qui auraient raté un mois :), vous pouvez lire mon témoignage du mois 3.

N.B : Mois 4 - 14 SG à 17 SG / 16 SA à 19 SA selon le site journaldesfemmes.fr.

P.S : les articles sont publiés en décalage, superstition oblige...et puis temps d’écriture etc. aussi bien sûr !

Partager