Chronique d'une femme enceinte : 3 mois

2 Novembre 2020 #Grossesse # Endométriose # Maternité

Je ne suis pas encore en pleine forme mais j’ai l’impression que mon état s’améliore, je me sens petit à petit plus enceinte que malade. L’idée n’étant pas de vous heurter, toi, mon lecteur ; il s’agit d’un ressenti personnel. Je sais que les symptômes de grossesse varient totalement d’une femme à l’autre mais les nausées, les seins en obus qui font souffrir, des espèces de douleurs de règle, un estomac en vrac où je mange pour manger. Bref, le début, il n’est pas reluisant pour moi ça n’enlève pas la joie de porter la vie et de se projeter à chaque passage de poussette dans la rue sans compter le fait d’avoir des pensées niaiseuses.

Il faut le dire, je tenais à rappeler que mes écrits sont vraiment personnels et il n’est pas question pour moi de vous choquer mais de vous livrer mon expérience. Ceci étant dit, je peux poursuivre mon blabla :)

Je ne vous ai pas dit que je cumule aussi le fait de ne pas être immunisée contre la toxoplasmose et la rubéole. Cela veut dire qu’en somme, je dois réaliser une prise de sang tous les mois en plus de l'analyse des urines (l’avantage c’est que je fais pipi chez moi et que je ramène le flacon au laboratoire en même temps : il en faut peut pour être heureux hihi). Apparemment, mon vaccin contre la rubéole n'a pas bien fonctionné quand j'étais enfant ; je devrais donc me faire vacciner à nouveau après la grossesse. Enfin ça encore… mais c’est quand même fou pour la toxoplasmose car je pensais que le fait d’avoir Léon mon chat m’aurait épargnée, que je l'aurais attrapée un moment donné. Pour celles et ceux qui ne connaissent pas c’est “une infection parasitaire, transmissible par les animaux (zoonose), en particulier les chats.” parole rapportée du site Le journal des femmes - Santé. En somme, il faut manger bien cuit et veiller à ce que les fruits et légumes soient bien nettoyés. Du coup, adieu la charcuterie fumée, les œufs au plat, et puis après au restaurant, il est préconisé d’éviter de manger des crudités (car on n’est pas sûr qu’elles soient correctement lavées). La liste n’est pas exhaustive, il faudrait ajouter le fait de bien se laver les mains si on jardine, si on touche de la viande crue… il y a même des sites Internet où j’ai pu lire qu’il fallait mettre des gants. Sachant qu’enceinte, je vous rappelle que pas d’alcool, pas d’aliments "à la coupe", pas de fromages non pasteurisés (pour éviter la listériose) etc. Cette folle aventure de la grossesse annonce bien des privations alimentaires oooOOooh... 

Pour en revenir au fait de devoir faire des prises de sang aussi souvent, étant doudou et en plus en période de covid-19, cela ne m’emballe pas du tout ! La queue est juste incroyable au laboratoire. Le point positif c’est que je n’ai pas besoin d’être à jeun mais comme le laboratoire près de chez moi est ouvert que les matins… ça réduit la plage horaire. Cela devrait (je l’espère) se calmer quand l’épidémie sera derrière nous.

La prochaine échographie (la “vraie”) est prévue, ce mois-ci, la sage femme m’a dit que je pouvais venir avec Roméo à condition qu’on porte un masque tous les deux et qu’on fasse bien attention à respecter les gestes "barrières". C’est un soulagement d’autant qu’à cette échographie on va avoir la date présumée de l’accouchement.

Ca y'est le jour J est arrivé, on est contents, on sort de notre appartement et on se rend chez la sage femme à pied, y en a pour 3,5 km ça devrait aller et ça nous évite de prendre les transports en ces temps épidémiques.

L’échographie a duré bien 1h30 ! J’ai eu le droit au passage de l’appareil sur le ventre et aussi par voie endovaginale (ouhouh). En tout cas, la sage femme est vraiment sympa, elle a pris son temps et fait le check de tout : ses membres, ses organes (reins, vessie, cœur, cerveau..) et même mesuré son nez ! Notre petit asticot (oui c'est le petit nom que je lui donne) bougeait énormément, on n’a même pas pensé à demander le sexe. Avec le recul, je pense que ça n’avait pas d’importance, on le voyait gesticulé et tout était normal. C’était le plus rassurant. Parce que, qu’est ce qu’on avait chauds sous nos masques hihi.

Je suis repartie du RDV avec le papier complété pour le dépistage prénatal de la trisomie 21, bon chacun fait comme il souhaite ; personnellement avec Roméo, on en avait discuté et que ce soit le gynécologue ou la sage femme on a eu de sacrées explications sans jugement donc top. Je préférais pour ma part le faire et Roméo aussi donc aucun problème. Pour celles qui ne connaissent pas en gros ça n’est pas un diagnostic mais en fonction de l’épaisseur de la clarté nucale et d’une prise de sang combinée à peu de temps de l’échographie (faut la fournir au laboratoire) et bien le mixte permet d’évaluer un risque de trisomie 21. Ah oui c’est aussi en fonction de l’âge de la mère mais cet aspect là est plutôt connu de tous. Dans tous les cas, c’est comme les échographies, il n'y a jamais zéro risque. Tout n’est pas décelable sur une échographie. De mon côté, les résultats étaient rassurants mais je dois avouer que je n’étais pas très inquiète au vu de la mesure de la clarté nucale prise par la sage femme et de mon âge mais bon je sais que ça peut arriver quand même.

Sinon, physiquement, mon ventre commence à être de plus en plus visible pourtant mon asticot est encore tout petit et grassouillet (selon les chiffres que j’ai pu trouver sur le net hihi) pour son âge 55 grammes à 12SA et 2 jours !!!

J’ai quand même le ventre tout dur apparemment c’est parce que je suis “menue” m’a dit la sage femme mais bon je reste perplexe ; j’ai cette impression d’être comme gonflée. Le passage de l’appareil échographique sur mon ventre n’était pas très agréable surtout quand la sage femme appuyait bien dessus.

Enfin bref, il me reste à vous montrer l’évolution de ma cicatrice pour ce 3ème mois :

La suite des aventures le mois prochain…

Et pour celles et ceux qui auraient raté un épisode :), vous pouvez lire mon témoignage du mois 2.

N.B : Mois 3 - 9 SG à 13 SG / 11 SA à 15 SA selon le site journaldesfemmes.fr.

P.S : les articles sont publiés en décalage, superstition oblige...et puis temps d’écriture etc. aussi bien sûr !

Partager